Les tribulations d’un astronome

Hiver arctique

vendredi 2 juillet 2010 par Guillaume Blanc

Un polar islandais de Arnaldur Indridason. Un petit garçon thaïlandais est retrouvé poignardé devant son immeuble à Reykjavik, dans la noirceur de l’hiver boréal. Crime raciste ? Le commissaire Erlendur Sveinsson mène l’enquête.

Pourquoi ce polar plutôt qu’un autre ? Il en existe tellement, des polars ! Je n’en sais trop rien. Disons tout d’abord que les polars, c’est souvent reposant, la lecture en est prenante. Puis disons qu’à choisir les pays du nord m’attirent plus que ceux du sud. Le froid plus que la chaleur. Et, hasard heureux, je lisais les turpitudes de ces personnages englués dans un froid polaire, tout en transpirant de tous les pores de mon corps en essayant de bouger le moins possible dans le RER, pour ne pas ajouter encore un peu d’énergie interne au processus.

J’avais déjà lu « La cité des jarres » de ce même écrivain, avec ce même commissaire. L’écriture est prenante, attachante, et puis on se retrouve plongé dans le microcosme de la société islandaise le temps de quelques quatre cents pages. Le temps de se rafraîchir un peu les idées. L’enquête est traînante, les policiers ne savent pas où ils vont, le lecteur non plus. Plus qu’une enquête policière, c’est peut-être une enquête sur l’Islande, et ses maux : l’hiver, le froid, l’immigration, le suicide, etc.

C’est macabre, c’est sordide, ce n’est finalement pas très drôle (pas tout à fait le même style que Fred Vargas), mais c’est superbement bien écrit, c’est prenant, et ce commissaire Erlendur est finalement très attachant avec ses innombrables états d’âmes. Polar classique, mais très sympathique.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 392 / 548885

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog  Suivre la vie du site Littérature   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 17