Les tribulations d’un astronome

La sanction

mardi 31 août 2010 par Guillaume Blanc
JPEG - 19.3 ko

Pour moi, ce fut d’abord un film avec Clint Eastwood que j’avais dû voir à la télé dans mon enfance. Et puis j’ai eu une période de téléchargement à tout va, et j’ai ainsi récupéré « The Eiger sanction » en version originale non sous-titrée. L’un des premiers films réalisés par Clint Eastwood ; celui-ci sorti sur les écrans en 1975. Film que l’on pourrait qualifier d’espionnage. Ce qui m’a attiré récemment, outre le fait qu’un « Clint » reste un film à voir, est qu’il parle d’alpinisme. Je l’ai donc re-regardé, mais l’anglais non sous-titré, s’il me permet de comprendre les grandes lignes, m’empêche de saisir les détails. Je me suis alors dit que je lirais bien le bouquin dont est tiré le film.

Bouquin qui est le premier roman de « Trevanian », nom de plume de l’écrivain américain Rodney William Whitaker, paru en 1972. Je suis tombé sur la version française en librairie : elle vient tout juste d’être rééditée par les éditions Gallmeister !

Si le film en version originale m’a immanquablement fait raté quelques subtilités scénaristiques, j’ai pu m’en délecter avec le livre en version française. C’est donc l’histoire d’un professeur d’art à l’université, Jonathan Hemlock, dont le vice est de posséder des toiles de maître, qu’il ne peut acheter qu’à prix d’or. Pour financer cela, il travaille pour une obscure organisation gouvernementale comme tueur. Il est là pour « sanctionner » les agents ennemis dérangeants. Un personnage sans scrupules, mais qui apparaît comme sympathique au lecteur, car possédant une bonne tranche d’humour doublé d’un charme auquel nombre de femmes succombent. Bref, espionnage, sexe, humour décapant et... alpinisme ! Mélange détonnant dont Trevanian joue avec maîtrise.

Effectivement, cette fois-ci Hemlock doit sanctionner un agent étranger dont la seule info que l’organisation possède est qu’il doit participer à une expédition internationale sur la face nord de l’Eiger... Or Jonathan Hemlock, est non seulement un professeur d’art et un tueur, mais également un alpiniste aguerri et reconnu. Du moins était, car à 37 ans, il bien connu que c’est un peu vieux pour ce genre d’accrobaties (gasp) ! Après un petit programme de remise en forme chez son pote Ben en Arizona, il est d’attaque pour l’ascension, à laquelle il va, bien sûr, participer. Ce sera sans compter avec la météo capricieuse du nord de l’Oberland suisse, qui va certainement remettre les pendules à l’heure. Finalement, la cible ne sera pas forcément celle à laquelle on aurait pu s’attendre.

Je n’ai pas trouvé de trace d’un quelconque rapport entre Trevanian et l’alpinisme, toujours est-il que les descriptions sont tout à fait crédibles, l’histoire des ascensions de la face nord de l’Eiger est correcte, la description minutieuse des différentes parties de ce mur semble également exacte, et si le spécialiste de la face pourra sûrement y voir quelque chose à redire, j’ai trouvé que c’était plutôt bien documenté, ce qui m’a suffit à prendre mon pied.

Une intrigue bien ficelée, un héros macho (Clint Eastwood est très bien dans ce rôle !), sans morale, le tout avec une bonne dose d’humour... Un très bon bouquin d’espionnage, qui plus est avec une paroi mythique des Alpes au milieu !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 252 / 590330

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Montagne  Suivre la vie du site Littérature de montagne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 7