Les tribulations d’un astronome

The Dead Heart

jeudi 14 décembre 2006 par Guillaume Blanc
GIF - 69 ko

En furetant dans les rayons librairie de la fnac, je suis tombé sur Cul-de-sac, un petit polar qui avait l’air sympa, par Douglas Kennedy. Son premier roman, en fait, publié depuis belle lurette. Plus loin, je suis tombé sur le rayon des livres en anglais, et il y était, The Dead Heart. J’ai lu la première page pour voir si je comprenais quelque chose, et je l’ai embarqué. Il était temps que je me remette à l’anglais. À lire de temps en temps en anglais. Ainsi fut fait. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Mais comme ça se lit néanmoins assez bien, j’ai persévéré, et j’avais du mal à lâché le bouquin, passé le premier tiers.

Ça commence comme un road book, un journaliste américain un peu paumé, Nick, en quête de lui-même, décide d’aller se balader en Australie après avoir été fasciné par une carte des immensités vides du continent (« It was unliked any map I’d ever seen : an island the size of America with only one road crossing its vacant midsection and one road circumnavigating the entire continent »). Point de départ, Darwin, une petite ville situé au nord de l’Australie. De là, après avoir acheté un mini-van à une famille d’allumés, il prend le chemin du sud-ouest. Un accident de kangourou, une douche à dix dollars plus tard, et quelques centaines de kilomètres plus loin, c’est l’arrivée à Kununurra. Après un peu de repos, c’est à nouveau le départ, direction sud-ouest, vers Broome. À ce propos, je nourris quelques doutes sur la géographie de l’auteur. Pour aller de Kununurra à Broome, Nick dit aller vers l’est. Or d’après mon atlas, ces deux villes sont sur la côte nord-ouest, donc, il devrait aller au sud-ouest. Vers l’ouest, quoi... M’enfin... On doit pas avoir la même carte, lui et moi...

Avant de poursuivre, petit arrêt à la station service à la sortie de la ville. La dernière avant 400 kilomètres... Mieux vaut faire quelques réserves. C’est alors qu’elle pointe le bout de son nez, Angie l’autostoppeuse. Angie qui a quelques idées derrière la tête, n’en déplaise à Nick. Angie qui vient d’un petit village fantôme en plein milieu du bush, dans le désert, à 700 kilomètres de la première habitation, en plein milieu du Dead Heart, le cœur de l’Australie... Et c’est là que Nick va se retrouver, sans avoir rien demandé à personne, et de surcroît marié contre son gré. Comme quoi, faut pas coucher avec n’importe qui... Perdre la tête un instant, et se réveiller en plein cauchemar. Eh oui, Wollanup est un village qui vit en dehors du monde, et de ses règles ! La communauté y survit grâce à une usine de confection d’aliments pour animaux, à partir des ’roo (kangourous), les seules bestioles que l’on trouve là-bas...

Ce que l’on appellerait non pas un polar mais plutôt un thriller. Le genre de bouquin qu’il vaut mieux éviter avant d’aller en vacances en Australie, ce n’est pas précisément un produit promotionnel du syndicat d’initiative du pays des kangourous ! Parce que le Dead Heart, ce n’est pas exactement le rêve... Exotique, peut-être, mais un cauchemar exotique !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 353 / 576711

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog  Suivre la vie du site Littérature   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 5