Les tribulations d’un astronome

Katiba

vendredi 4 novembre 2011 par Guillaume Blanc
JPEG - 53.6 ko

Une « katiba » est « un camp de combattants islamistes en Afrique du Nord. » « Elle change sans cesse de lieu et d’effectifs. En dehors des actions terroristes qu’elle mène, une katiba sert à l’entraînement de nouveaux maquisards, recrutés dans toute l’Afrique de l’Ouest. La plupart espèrent repartir dans leur pays, à l’issue de leur séjour, pour y mener le jihad. »

Jean-Christophe Rufin prend les mêmes, ou presque, et poursuit sa quête de l’espionnage moderne entre écolo extrémistes dans « le parfum d’Adam » et islamistes extrémistes dans « Katiba. » Il remet ainsi en scène l’agence d’espionnage privée Providence, et s’en va tenir le lecteur en haleine. Lecteur qui ne comprend pas grand-chose à la trame qui se prépare, comme dans tout bon roman d’espionnage, jusqu’au dénouement final. Des acteurs manipulés, d’autres sacrifiés sur l’autel de l’objectif. Des touristes assassinés en plein désert, des événements qui laissent supposer qu’une attaque d’envergure se prépare sur le sol français, des espions disséminés un peu partout, d’un bord et de l’autre. Une pincée de romance.

Tous les ingrédients sont là pour laisser glisser le RER sur les rails plus rapidement. De surcroît la chose est d’un réalisme étonnant, l’auteur fait là une analyse précise — me semble-t-il — de la violence moderne : le monde froid bipolaire chers aux auteurs d’antan a fait place à une nébuleuse de groupuscules chauds potentiellement dangereux.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 410 / 561536

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog  Suivre la vie du site Littérature   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 4