Les tribulations d’un astronome

« All.I.Can » ; They can’t...

mercredi 8 février 2012 par Guillaume Blanc
PNG - 122.9 ko

À l’automne dernier je suis tombé sur les bandes annonces d’un film de ski et de freeride qui s’annonçait assez fabuleux, « All I Can » produit par Sherpa Cinema. Le Monde en particulier publiait un extrait tout à fait exceptionnel en terme de technique à la fois de ski et cinéma. Avec même un clin à la mobilité douce en guise de final, puisque le gars prend un bus pour remonter... Les diverses bandes annonces qui peuplent l’internet promettaient un film de ski style « 100% carbon neutral », donc plutôt écolo.

J’ai eu l’occasion de voir récemment le film en entier. Les images sont superbes, le rythme fabuleux, les skieurs extrêmement forts [1]. Seulement voilà, une grande majorité de plans s’avère être tournée depuis des hélicoptères. Et quand ce sont les skieurs qui sont remontés en haut des pentes par les-dites machines, le message écolo-verdâtre a déjà plus de mal à passer. Enfin, il y a même une séquence de rodéo de motoneiges en forêt, ce fut la goutte d’eau...

Comment se prétendre écolo, développement durable, vert et j’en passe, quand on fait la promotion de l’hélicoptère à tout va, notamment comme moyen de transport pour éviter de se fatiguer à remonter des pentes que l’on skiera ensuite ? Même chose pour les loisirs motorisés comme la motoneige en pleine nature. L’éthique du film, malgré les beaux discours qu’il prétend véhiculer, est très très contestable.

Je rappelle qu’en France les déposes héliski [2] sont interdites, ainsi que les motoneiges en dehors des routes carrossables. Et c’est tant mieux.

Ces loisirs motorisés sont une agression sonore pour les pratiquants des milieux naturels tels que la montagne, ils consomment des énergies fossiles à outrance, en particulier pour l’hélicoptère, et de surcroît, en hiver ils dérangent la faune affaiblie par les conditions climatiques.

Donc non, non, et non à ces pratiques douteuses. Silence ! dans les montagnes et la nature en général !

Qui plus est ce film semble avoir remporté un grand nombre de prix, dont celui de « Ambassador of Green » au festival X-Dance de Salt Lake City. Là, les bras m’en tombent ! Le jury l’a-t-il seulement vu ?

Bref l’accroche était pour le moins alléchante, le reste l’est beaucoup moins. Pour se prétendre 100% neutre en carbone, ils ont dû planter des hectares de forêts !

Maintenant si vous voulez voir des images hallucinantes de free ride, des défis aux plaques déclenchées dans des pentes improbables sous des monceaux de poudreuse, alors pourquoi pas. Mais ne prenez pas ce film pour ce qu’il prétend être, un ambassadeur de la défense de l’environnement. Ça non. Les gars qui font ça, sont certes très forts mais tant pour les prises de vue, que pour les descentes, l’hélico, ça reste de la triche...

All I Can... Mouais, c’est ça, encore un truc à la « faites ce que je dis, pas ce que je fais. »

Allez donc voir et acheter les films des expéditions des frères Favresse. Eux, ce sont des vrais !

[1À ne pas montrer dans un cours sur les avalanches de plaques en ski de rando !

[2À savoir monter au sommet des montagne en hélicoptère pour les descendre à skis.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1306 / 590331

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Montagne  Suivre la vie du site Environnement   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 8