Les tribulations d’un astronome

666

mardi 6 juin 2006 par Guillaume Blanc

Cécile me faisait remarquer qu’aujourd’hui, 6 juin 2006, outre qu’il s’agit du soixante-deuxième anniversaire du débarquement, pouvait s’écrire 06/06/06 ou 060606... Ou encore 666 en s’affranchissant des zéros. Un nombre qui ragoûte les amateurs de numérologie, cette pseudo-science qui croit voir le destin de certains comme scellé dans les chiffres.

666, s’il est écrit dans la base décimale, est un nombre palindrome, c’est-à-dire qui peut se lire de gauche à droite comme de droite à gauche. C’est aussi un nombre uniforme, composé d’une répétition du même chiffre. D’autres y verront un nombre de Smith, toujours en base 10, puisque la somme de ses chiffres (6+6+6 = 18) est égale à la somme des chiffres de sa décomposition en produit de facteurs premiers (666 = 2x3x3x37 soit 2+3+3+3+7 = 18). Ou encore un nombre abondant, qui vérifie le fait que la somme de tous ses diviseurs entiers positifs, incluant le nombre lui-même est supérieure à deux fois ce nombre. En effet, 666 est divisible par 1, 2, 3, 6, 9, 18, 37, 74, 111, 222, 333 et 666, dont la somme fait 1482. Et deux fois 666 font 1332... On peut rajouter que 666 est la somme des carrés des sept premiers nombres premiers : $2^2+3^2+5^2+7^2+11^2+13^2+17^2 = 666$. Et puis il a bien quelques autres propriétés encore un peu plus ésotériques, mais pas de quoi en faire un fromage. Rien de bien transcendant. Mais non, ce n’est pas un nombre transcendant, ce privilège est réservé à une élite, genre π ou e...

Par ailleurs, il paraît que 666 est le le nombre de la Bête dans l’Apocalypse... Encore que la chose semble être controversée et n’ait rien de bien mathématique. Et j’oubliais : écrit en chiffres romains, (DCLXVI), il utilise une fois chacun des symboles romains inférieurs à mille, ils apparaissent dans l’ordre inverse de leurs valeurs respectives.

Comme quoi on peut bien s’amuser avec les nombres sans pour autant que celui ou celle qui naîtra aujourd’hui voit son destin scellé par les forces du mal. D’ailleurs la peur du nombre 666 existe, ça s’appelle l’hexakosioihexekontahexaphobie. Moi, rien que ça, ça me fait peur !

Source : Wikipédia


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 166 / 570924

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science  Suivre la vie du site Mathématiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 13