Les tribulations d’un astronome

Ras-le-bol des marchands de peur : ondes électromagnétiques = RAS

vendredi 24 janvier 2014 par Guillaume Blanc

Je n’aurais pas dû zieuter l’Internet ce matin. Depuis je suis furieux. Jetant un œil sur ma collection de flux RSS, je tombe nez-à-nez avec cet article de Reporterre : « Comment les lobbies nous font croire qu’il n’y a pas de problème avec les ondes électromagnétiques. » Et voilà, le marchand de peur médiatique est à l’œuvre. Pourtant, je considérais Reporterre comme sérieux, d’autant que d’habitude j’aime bien la prose d’Hervé Kempf — il a quand même signé L’Appel pour Nos Montagnes, ce qui est évidemment pour moi un gage de qualité ! Je regarde donc de temps en temps le site Reporterre.

Mais revenons à cet article, qui en gros veut nous démontrer que les ondes électromagnétiques (wifi, téléphonie mobile...) sont nocives pour la santé, parce que dans différentes agences gouvernementales ou indépendantes qui « décident » des normes en la matière, entre autre, les « experts » sont partie prenante dans l’industrie de téléphonie. Et de prendre cela pour des preuves : « Petit à petit, les preuves s’accumulent. » Or aucune preuve au sens scientifique de la nocivité des ondes électromagnétiques [1] n’a été établie, aucun cas de malade dû à ces ondes n’a été fermement établi, malgré les plus de six milliards d’utilisateurs de téléphone portable à travers le monde ! Certes ces ondes font peur, puisque nous n’avons pas de contact sensible avec elles (sauf pour celles qui sont dans le domaine visible du spectre électromagnétique, puisque nous les voyons avec nos yeux, et celles qui sont dans le domaine de l’infrarouge lointain puisqu’il s’agit de la « chaleur »), il en résulte des maladies psychosomatiques — aux symptômes biens réels — liées à cette peur. Mais sans aucun lien physique avec les ondes.

Je cite l’article de Reporterre (avec la faute d’orthographe) : « Sur la base de ces assertions, la France a fixé le seuil limite d’exposition aux ondes à un niveau compris entre 41 et 61 volts par mètres selon la fréquence. Un seuil tellement élevé qu’il n’est quasiment jamais atteint. Les associations demandent une limite à 0,6 volts par mètre, soit… cent fois inférieur. » Le volt par mètre est une unité de mesure du champ électrique qui n’est que l’un des composantes du champ électromagnétique. Or le champ électrique naturel, est au niveau du sol, par beau temps, de l’ordre de 100 à 150 V/m et peut atteindre 15 à 20 kV/m en cas d’orage... Et ce sans aucun impact sur notre santé... Les journalistes qui pondent ce genre d’articles sans savoir ce qu’ils écrivent devraient d’abord passer une licence de physique.

Bref, Reporterre distribue ainsi de la peur sans fondement, nous fait croire au complot (les experts sont des vendus), etc. Ma foi, c’est plus facile d’entretenir le doute, la peur, que de vraiment comprendre ce que sont les ondes électromagnétiques.

De surcroît l’article est biaisé, car il cite le rapport BioInitiatives : « En 2012, le rapport « BioInitiative », au terme de l’étude de plus de 1 800 publications sur ces ondes, a conclu que « les effets biologiques [en] sont établis », même « à des niveaux d’exposition très bas ». » Mais en y regardant de plus près, ce rapport a été rédigé en partie par des lobbies « anti-ondes ». Donc on dénonce d’un côté mais sans prendre la peine de regarder si ce n’est pas non plus la même chose dans le camp d’en face. Bonjour la rigueur et l’éthique journalistique !

Ce lobbying écolo anti-science et anti-progrès (technologique) commence à m’agacer sérieusement. Je suis pourtant très attaché à la préservation de l’environnement naturel, mais l’écologisme et son lot d’anti-ondes, anti-OGM, anti-nucléaire, etc, RAS-LE-BOL !

Allez, hop, Reporterre, à la poubelle !

[1Pour préciser : il s’agit ici des ondes électromagnétiques non ionisantes et utilisées à de faibles puissances comme c’est le cas dans les téléphones portables, le wifi, les lignes à haute tension et loin (quelques mètres) des antennes relais (la puissance reçue décroit comme le carré de la distance)... Il va de soi que les ondes électromagnétiques ionisantes (UV, X, gamma) sont nocives, et que les ondes non ionisantes peuvent l’être si leur puissance est élevée (four à micro-ondes).


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 10517 / 562277

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science  Suivre la vie du site Société   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 11