Les tribulations d’un astronome

À mort les GoPro !

jeudi 26 mars 2015 par Guillaume Blanc

Dans le monde du sport en général, et des sports de montagne en particulier, on voit fleurir depuis quelques années des espèces de protubérances sur la tête des gens. Sortes de furoncles qui ont poussé rapidement sur les casques : cancers ? Pour la peine, les récits illustrés de photos font place, petit à petit, aux récits vidéos. Vous l’aurez remarqué, je suis encore vieux jeu, préférant écrire que de monter un film pourri. D’ailleurs, je préfère même lire un récit que de regarder une vidéo, il est très rare que je parvienne au-delà de la première minute.

Grâce à ces caméras embarquées, GoPro, on peut ainsi voir sur un écran ce que les gens qui avaient cet appendice vissé sur le crâne voyaient. Maintenant, on fait même des caméras qui filment à 360°. Génial. On peut faire du ski par procuration, désormais (mais sans les sensations, hein !). On peut grimper par procuration, désormais. Ou même voler par procuration, les adeptes du wing suit, ce truc qui consiste à se jeter d’un sommet et à planer le plus loin possible, semblent ne pas pouvoir s’élancer dans le vide sans ce gadget. C’est qu’il faut montrer ensuite les images de l’exploit. Comme si c’était en fait la seule finalité.

Désormais, plus un seul film de ski, de grimpe, de sport de montagne ne fait l’impasse sur ces images embarquées. Or, je ne sais pas vous, mais moi, ça a fortement tendance à me donner la gerbe de voir des bouts de spatules de ski dans un sens, puis dans l’autre, dans un couloir ombragé, ad nauseam. Bref, en général je zappe ces moments désagréables. Pour aller directement aux bonnes vieilles images « traditionnelles. »

Le pire c’est que maintenant, même en montagne avec des potes, il faut faire gaffe à ce que l’on dit. Comme ces bidules filment (et enregistrent) en permanence, pour peu qu’on ait envie de taper la discute avec un type qui arbore un de ces furoncles, il faut mesurer ses propos, réfléchir à deux fois, tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de l’ouvrir, parce que oui, tout ce que vous dites pourrait être retourné contre vous : on risque vite de se retrouver (gueule et discours) à disposition de tous sur l’internet, via un réseau social ou l’autre. Big Brother est désormais sur les cimes !

Aller, que la mode avance, que l’on passe à autre chose. Brûlez-moi ces choses sur l’autel de la société de consommation et trouvez des trucs moins cons.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 795 / 562342

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog  Suivre la vie du site Charb   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3