Les tribulations d’un astronome

Le spectacle de la nature !

lundi 28 septembre 2015 par Guillaume Blanc

Ô qu’elle était belle ! Certes, le réveil à 3 h du mat’ fut un peu rude, mais le spectacle valait le coup. Un ciel entièrement clair, un véritable miracle par ici. Après avoir dû renoncer (malgré moi !) à toutes les précédentes éclipses, qu’elles soient de Lune ou de Soleil, dans la région (parisienne) depuis une dizaine d’années que j’y suis installé, je ne pouvais pas me permettre le luxe de gaspiller celle-ci.

Il y a beau y en avoir théoriquement deux par an, j’ai l’impression que la prochaine éclipse de Lune totale visible en France ne sera pas avant 2029 !! Sachant qu’une fois sur deux, l’édredon nuageux est de la partie, donc je ne sais pas si j’aurais à nouveau l’occasion d’en voir une !

La motivation pour sortir de sous la couette était donc là. Je suis allé courir en forêt hier soir, à la tombée de la nuit, la pleine Lune se levait majestueusement au-dessus des arbres, grosse et belle ; elle préparait sa parure pour sa rencontre avec l’Ombre !

À trois heures du matin, début de l’entrée dans l’ombre, donc début de la phase spectaculaire, elle était passée à l’ouest, et donc visible dans le ciel depuis notre balcon donnant sur l’occident. Tant mieux, cela simplifia mon sacerdoce.

Appareil photo sur son pied entre les pots de fleurs, j’ai branché le déclencheur souple. Et voilà.

C’était beau (je me répète, mais le dira-t-on jamais assez ?). La Lune suspendue dans un ciel immaculé, quelques lampadaires, malheureusement, la préservation du ciel nocturne n’est pas encore entrée dans les mœurs, qui se faisait grignoter petit à petit par le cône d’ombre de la Terre. Au fur et à mesure que le croissant de lumière résiduelle rapetissait, le reste du disque lunaire, loin de disparaître dans le noir, prenait une belle teinte cuivrée. Foncée, au contraste élevée avec la partie encore éclairée... Bientôt seul le bord lunaire tout en bas, son pôle sud, restait auréolé de lumière vive, tandis que l’ensemble montrait des couleurs rougeâtres cendrées variables.

Nous étions seuls sur le balcon, le monde était encore endormi. Seuls les lampadaires projetaient stupidement une lumière inutile. L’appareil photo clic-claquait régulièrement, battements de cœur mécanique.

Au fur et à mesure que l’astre pénétrait dans l’ombre, sa couleur s’uniformisait, d’un cuivre profond et sombre. Beau.

Peu avant la fin de la totalité, le phénomène étant à peu près identique à la première moitié, j’ai plié le matériel, et nous sommes allés rejoindre la couette pour quelques ultimes et courtes heures de sommeil.

JPEG - 57.1 ko
Ombre cannibale !
C’était à 3h21...
JPEG - 68 ko
Presque la totalité !
C’était à 4h06 !
JPEG - 71.1 ko
Voilà !
Peu après le maximum, à 4h52 !

forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 589 / 577468

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science  Suivre la vie du site Astronomie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 6