Les tribulations d’un astronome

Platane

jeudi 17 septembre 2009 par Guillaume Blanc
JPEG - 91.6 ko

Envie d’écrire. D’écrire quelque chose. Quelque chose sans queue ni tête. En vrac. Inspiration musicale, c’est Lightning Dust qui me fait un petit quelque chose. Course à pieds hier soir entre chien et loup, exploration du plateau de Saclay. Escaliers de Polytechnique sous la lueur orangeâtre des lampadaires à vapeur de sodium et l’œil incrédule de quelques étudiants de l’honorable institution qui passaient alors par là. Deux fois, la série des marches. Grande forme. Séance de séchage en tête-à-tête avec mon ordinateur. Quelques mots jetés ici au passage, comme ça.

Escalade mardi soir, en salle. En forme. Après un petit week-end de grimpette dans les Hautes-Alpes, aller-retour en train de nuit pour une somme incroyablement modique, une fois n’est pas coutume. Une dernière longueur de Pepito sous quelques flocons de neige venus virevolter dans la brise à 3200 m. Subtil ballet céleste. Puis descente versant français du Rocca Rossa. Joli.

Solitude passagère. La mort. Oui, la mort. Elle ne me hante pas, mais désormais, j’y pense, elle est devenue plus palpable. Pourquoi est-elle morte ? Oui, pourquoi ? Et pourquoi comme ça ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi... Autant de questions qui n’auront jamais de réponses. Souvenir cuisant. Indélébile. Là.

Vivre, courir, grimper, voyager, enseigner, chercher, discuter, rire, découvrir. Aimer. Aimer, surtout. L’indispensable « autre » avec toutes ses différences. S’ouvrir. S’instruire, toujours. Lire, aussi. Avantage du transport matutinal (et vespéral), petit ilot de lecture incompressible (voire plutôt extensible, bien trop souvent). En ce moment, un livre qui me fait pédaler dans la semoule. Plus j’avance, plus je recule. Orhan Pamuk, encore. Déjà une tentative sur « Le livre noir » avait lamentablement avorté. À quoi bon s’entêter ? Prix Nobel inaccessible... Ce n’est pourtant pas ce qui manque, des livres, des montagnes de livres inconnus tous aussi passionnants les uns que les autres. Pourquoi persévérer précisément sur celui-là ? Peut-être parce que j’aurais voulu savoir. Savoir pourquoi Ka retourne seul à Francfort, sans la belle Ipek, pourquoi il a été sauvagement abattu au détour d’une rue. Mais finalement est-ce vraiment important : je crois que je m’en fiche. Les digressions politico-turques sont un peu fastidieuses. Pourtant, le titre, c’est « Neige. » À quand l’hiver ? Si seulement il pouvait neiger à Palaiseau comme à Kars... Je vais tourner la page. La dernière page. Et me plonger dans quelque littérature plus attrayante.

Digression. Hervé Kempf. Jean-Marie Pelt. Notre capitalisme est gangréné : il pourrit tout ce qu’il touche : profit à tout prix. N’importe quel prix. Nous autres pauvres hères, notre support planétaire, ceux qui partagent le même vaisseau à qui on impose notre modèle économique sans leur demander leur avis (comme les « islamistes, » qui nous détestent cordialement — ou pas — pour ça, entre autre) sont déjà en piteux état. Bientôt la fin ? À quand une économie respectueuse ? J’ai pourtant encore dépensé quelques deniers sur l’autel de la consommation débridée pourtant (mollement) reniée pour me procurer ce disque. Infinite Light. Infinie lumière. Lumière infinie. C’est reposant (rassurant ?) d’y voir quelque chose. Sauf pour les étoiles. Mais qui s’en soucie ?

Pessimisme.

Tant de belles choses à vivre. Infinis projets. Projets infinis. Apprendre et découvrir. La vaste beauté du monde. Progresser, toujours.

Conclusion. Début de mes cours la semaine prochaine. Je suis gonflé d’espoir : cette année la sérénité est au rendez-vous. Je suis zen. pour le moment. Même si quelques doutes subsistent : arriverais-je à intéresser quelques étudiants à ce que je raconte ? À les faire travailler par eux-même ? Annuelles interrogations. Et puis tête dans le guidon. Le constat viendra plus tard. Plaisir d’apprendre, plaisir d’enseigner.

Pourvu que les platanes perdent leur feuilles cet automne.

Optimiste !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 253 / 561660

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog  Suivre la vie du site Sans queue ni tête   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 6