Les tribulations d’un (ex) astronome

Poster un message

En réponse à :

Paris exotique

lundi 9 novembre 2009 par Guillaume Blanc

Au détour d’un coin de ciel, bleu, un fond bétonné couleur de sable, et une ombrelle caractéristique qui se détache. Caractéristique, certes, mais pas d’ici... De là-bas, plutôt.

Les repères dérapent, de magnifiques perruches d’un vert trop exotique pour être d’ici cotoient des oiseaux aux teintes plus locales sur les arbres qui pleurent l’automne. Hier, il y en avait une dizaine qui picoraient vigoureusement dans l’arbre devant notre balcon, par plus de 48° de latitude nord et 2° de longitude est, en plein mois de novembre : réchauffement climatique ou accident de parcours ??!? Adaptation peut-être, la fraîcheur d’ici leur convient peut-être (mieux ?) aussi bien que la chaleur humide de là-bas. Toujours est-il qu’elles mettent un peu de couleurs dans ces feuillus qui s’effeuillent langoureusement en attendant des jours meilleurs : elles ne perdent pas leurs plumes, elles.

Perruche Grand Alexandre (Psittacula Eupatria Siamensis)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 979597

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 13