Les tribulations d’un astronome

Une petite touche de blancheur

dimanche 19 décembre 2010 par Guillaume Blanc

Alors qu’hier soir, nous étions allés au cinéma à pieds, dans un demi centimètre de neige, profitant ainsi du paysage hivernal étouffé par la nuit, au retour, le redoux faisait déjà son œuvre. Je pensais que tout serait sec dès le matin.

Quelle ne fut pas ma surprise de me lever tandis que la tempête de neige battait son plein, au dehors ! Ni une, ni deux, nous avons enfilé les baskets pour aller goûter cette nouvelle saveur. Direction le plateau de Saclay. S’il y en avait une petite dizaine de centimètres chez nous, en revanche sur le plateau, une centaine de mètres plus haut, nous avons pataugé dans quinze à vingt centimètres.

C’est alors que l’idée germa de sortir les skis de rando. À peine de retour au chaud, un petit déjeuner vite avalé, que nous repartions dans la tourmente, skis aux pieds, cette fois. Nous avons chaussé devant chez nous. Puis emprunté la route qui m’amène à la station de RER tous les jours. Traversé les rails par le tunnel, avant de rejoindre les escaliers de Polytechnique, qui se révélèrent praticables à skis. Ensuite, grande boucle au beau milieu des champs sur le plateau, entre tempête de neige, rayon de soleil, vent violent, pour terminer sous la pluie battante...

Nous avons pu profiter de la forêt enneigée avant que le vent ne se lève, mais aussi avant que le soleil ne daigne apparaitre.

Retour sous la pluie qui nous fouettait le visage. Passage devant le camp de gens du voyages qui font leurs besoins sur le GR — on reste quand même en région parisienne !

Nous avons ainsi fait bon usage du seul créneau possible, à peine étions-nous sur le chemin du retour que la pluie faisait déjà son œuvre, le délicat manteau de neige déjà gorgé de flotte n’en pouvait plus, et s’effondrait lamentablement...

Le plaisir de se retrouver là, comme si on était perdu au milieu de nulle part. De fait, les voitures étaient rares, comme quoi, quand on veut, on peut... éviter de prendre sa voiture !

Bref, un ultime dimanche d’automne comme on a pas vu souvent, et comme on en verra probablement pas très souvent à l’avenir. Profitons, profitons...

Et puis, bien sûr, le topo Camp2camp de la sortie.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 248 / 590004

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog  Suivre la vie du site Paris   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3