Les tribulations d’un astronome

Overdose de bio !

mardi 6 septembre 2016 par Guillaume Blanc

Un prospectus dans ma boîte aux lettres (sur laquelle il y a le macaron « stop pub », mais bon passons), pour une association locale (d’où le court-circuitage du « stop-pub » je présume) qui donne (enfin, qui vend) des cours de danse divers et variés. Et Ô stupeur, dans le varié en question, je tombe sur la « biodanse » ! Diantre, qu’est-ce donc là ? De la danse sans pesticides ? De la danse biologique ?

JPEG - 90.6 ko

Ce « bio » -logique [1] que l’on met à toutes les sauces, c’est le cas de le dire ! Déjà, l’agriculture biologique. Sous entendu qu’il y a une ou des agricultures non biologiques. Biologique : « (1) Qui est caractéristique de la vie organique ; qui est relatif à la vie organique. (2) Qui est relatif, qui se rapporte à la biologie » d’après le TLFi. Donc a priori toutes les agricultures qui cultivent des êtres vivants (plantes...) devraient être « biologiques. » Or ce n’est pas le cas, il y a le « bio » et le reste. Pas bio. Conventionnel, raisonné, chimique, en somme. Comme s’il n’y avait pas de chimie dans le « bio » ; rien que la photosynthèse qui permet aux plantes vertes de pousser, c’est de la chimie. Bref, pas très logique tout ça.

Et puis, il y les biocarburants, là, c’est logique, ce sont des carburants d’origine biologique (pas « bio » mais « bio » ; bref, vous voyez, quoi). La maison bio : je pense qu’à part les pic verts et les schtroumpfs, on peut, nous autres humains, difficilement se targuer d’avoir des maisons « organiques » ! La voiture bio, garantie sans pesticides, forcément, le doudou bio pour vos bambins (attention aux asticots, quand même !), même du « sel bio » — étonnant ! [2] — ou plus souvent, et moins malhonnêtement, du sel auquel on a ajouté des herbes (bio) pour lui donner le label AB !!!

Il y a même de la bio-électricité et des bio-électriciens, qui contrairement à ce qu’on pourrait attendre ne sont pas des spécialistes de l’électricité produite par les êtres vivants, mais des gens — charlatans — censés pouvoir vous protéger de l’impact des ondes électromagnétiques (dont la nocivité pour la santé est une croyance populaire). Il y a des « bio-mamans » et des bio-femmes, peut-être comme il y avait les « bio-man » quand j’étais gamin :

Garantis 100 % sans pesticides, ceux-là !

Bref, le bio, c’est comme le « vert » ça se vend bien par les temps qui courent, alors on en met un peu partout. Biotruc et biomachin. Les truands de tout poil se frottent les mains...

La nature, l’écologie, Heidi et tout et tout ; lisez aussi « Une soupe aux herbes sauvages » de Émilie Carles, on y trouve tous les ingrédients du « retour à la terre » à la Pierre Rabhi. Bref.

C’est rigolo, en somme, cette mode. Mais, car il y a un mais, les corollaires sont assez dangereux : le refus de la technologie et en particulier celui de la vaccination : c’est vrai, après tout, un vaccin, ce n’est pas « naturel, » ce n’est pas « bio » ; mais la coqueluche, la méningite, le tétanos, ça oui, c’est « bio », c’est on ne peut plus naturel ! Tout comme la peste, le choléra [3], que du bio de chez bio, la nature à l’état pur !

Allez, sans rancune, mais faites gaffe de ne pas glisser sur un asticot, en dansant bio... Un accident est si vite arrivé !

[1À ne pas confondre avec la « bio » -graphie de quelqu’un !

[2Le sel étant un produit minéral, il n’y a rien d’organique dedans, même pas de pesticide pour le faire pousser !

[3Maladies pourtant vaincues grâce aux progrès de l’hygiène et de la médecine (antibiotiques...), donc de la technologie... Alors...


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 602 / 570696

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog  Suivre la vie du site Environnement   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 12