Les tribulations d’un astronome

Manipulation démocratique

jeudi 3 décembre 2015 par Guillaume Blanc

Finalement la manipulation de la démocratie n’est pas uniquement le fait de politiciens véreux, des universitaires en sont aussi capables. Pour quels enjeux ? On ne sait même pas trop. Le pouvoir, même si celui-ci se résume à diriger une Unité de Formation et de Recherche (UFR) de l’université ? Ce n’est là certainement pas l’argent (encore que, une partie des crédits de fonctionnement et des postes passe encore par les tuyaux de l’UFR), ni le sexe (sic !).

Lobbying actif, on fait voter ceux qui ne votent pas habituellement, qui ne connaissent rien à la structure qui élit là ses conseils, quitte à les prendre par la main jusqu’au bureau de vote — c’est limite si on ne les accompagne pas dans l’isoloir, des fois que —, on leur dit bien pour qui (et non pour quoi) il faut voter. Le plus ahurissant, c’est que ces gens, docteurs, chercheurs, votent ainsi docilement pour faire plaisir au copain, sans réfléchir, avec la satisfaction d’avoir accompli là leur devoir. Le concept du « il faut voter coûte que coûte, » parce que c’est « bien, » c’est un acte citoyen, devoir civique, atteint là ses limites. Car oui, mais encore faut-il voter avec sa tête ! Ceux qui votent Front National pourraient s’abstenir, on ne s’en porteraient pas plus mal.

S’il est facile de manipuler ainsi des têtes (soi-disant) pensantes (chercheuses), quid du péquin moyen au fin fond de sa campagne (de sa ville, de sa banlieue, etc) qui est branché 24h/24h sur TF1 ? Le Front National n’est pas loin !

Comme quoi la démocratie est une notion toute relative : elle repose sur le fait que les votants ne votent pas comme des moutons (de Panurge).

Coup d’état démocratique.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 561 / 549388

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseignement  Suivre la vie du site Université   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3