Les tribulations d’un astronome

12h08 à l’est de Bucarest

jeudi 18 janvier 2007 par Guillaume Blanc
JPEG - 79.3 ko

Pour fêter l’entrée de la Roumanie dans l’Union Européenne, je suis allé voir un film roumain au cinéma. 12h08 à l’est de Bucarest est un film réalisé par Corneliu Porumboiu. À la veille de Noël, dans une petite ville roumaine l’animateur de la télévision locale invite deux de ses amis – un prof d’histoire alcoolique criblé de dettes, et un vieillard qui fait le Père Noël – à son émission dans le but de savoir si leur ville a participé, oui ou non, à la Révolution qui a renversé le régime Ceauçescu le 22 décembre 1989. Au début j’ai eu un peu de mal a rentrer dans l’histoire, mais petit à petit, et surtout avec le débat en intégral, l’ensemble prend consistance. Pendant la première partie, les personnages prennent leur place, la seconde, c’est le débat, réalisé avec des bout de ficelle – télé locale oblige ! – avec la participation de téléspectateurs (et donc citoyens de la dite-ville de province) par téléphone. Débat qui s’oriente rapidement pour savoir si oui ou non le prof d’histoire était sur la place centrale avant l’annonce de la destitution du dictateur par la télévision, à 12h08 ce 22 décembre 1989, ou pas ? Raconte-il des bobards comme le prétendent les intervenants au téléphone ? Ce détail est crucial (en tout cas du point de vue du présentateur), car si des habitants sont descendus dans la rue avant, alors il a y eu révolution dans le patelin, sinon, ben non !

Bref, ce n’est pas un film désopilant, loin s’en faut, bien qu’il y ait quelques moments d’anthologie, notamment pendant le débat, il montre plutôt un arrière-pays roumain qui faute de pouvoir se tourner vers un avenir incertain, tente une échappatoire vers un passé dont tout le monde se moque, et que l’on préférerait oublier, en fait, peut-être. Le coin ne donne pas du tout envie d’aller y passer ses prochaines vacances, c’est gris, sombre, terne, sale. Moche. Mais il y tombe de la neige. Dont il faut profiter rapidement, car dès le lendemain, elle devient de la gadoue ! Heureusement, les personnages, eux, sont hauts en couleur !

Je suis allé voir le film en version originale, comme il se doit. Je crois bien que c’est la première fois que je vois un film roumain. Et en entendant parler roumain alors que désormais je connais l’italien, j’ai été frappé par la similitude entre les deux langues. De fait, en connaissant l’italien, on peut comprendre peut-être un quart des dialogues... C’est normal, car le roumain est une langue qui prend ses racines, en grande partie dans le latin, avec des influences thraces, slaves ou françaises. Je m’étais déjà fait cette remarque en allant voir le film de Tony Gatlif, Transylvania, qui se passe en Roumanie. Évidemment cela ne m’avait pas frappé lors de mon séjour à Bucarest en août 1999, car je ne connaissais pas encore l’italien. À l’époque, outre quelques déboires personnels, j’avais été frappé par la mocheté de Bucarest, ville typiquement communiste avec ses larges avenues, ses immeubles de béton brut de décoffrage, tous pareillement hiddeux. La propension des roumains à boire invariablement de l’eau gazeuse, m’avait fait penser à la Syldavie de Hergé dans les aventures de Tintin. Bref, ce n’était pas un endroit où j’avais eu envie de remettre les pieds. Même si une petite excursion dans les Carpates m’avait montré que la Roumanie ce n’était pas seulement Bucarest, et que ce pays pouvait receler des trésors !

Dans ce film j’ai également été frappé par la monnaie roumaine, le leu (lei au pluriel). Le salaire du prof d’histoire se compte en quelques centaines de lei, ce qui contraste avec les lei que j’ai connu il y a sept ans : l’espace d’un instant je m’étais alors retrouvé millionnaire en lei, seulement pour me payer un nouveau passeport, soit 400 francs ou une soixantaine d’euros ! Désormais, un euro vaut 3.35 lei, contre 17000 il y a quelques années... Un film intéressant donc, pour apprendre à connaître la culture de ce nouveau pays que l’Europe vient d’intégrer.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 136 / 590422

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog  Suivre la vie du site Cinéma   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 10